Chant Zapali Sé Ogueunia

De OmraamWiki
Aller à : navigation, rechercher
« Pour marcher fermement sur les chemins de la vie, nous avons besoin de transporter des provisions, disons du pain, et ce pain, ce sont les vérités de la vie spirituelle. Au diable qui était venu le tenter en lui demandant de changer des pierres en pain, Jésus avait répondu : « L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » ; et à la foule qui l’interrogeait sur sa mission, il dit : « Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. » En faisant le lien entre la parole de Dieu et le pain descendu du Ciel qu’il était venu incarner, Jésus s’identifiait au principe cosmique du Christ, la deuxième personne de la Trinité, le Verbe vivant, cette substance essentielle dont nous devons nous nourrir chaque jour pour avoir la vie éternelle. »[1]

Zapali Sé Ogueunia (Le feu s’allume) – Tonalité : ré mineur

ZAPALI-2018-Mél Princ.jpg

Écouter le Chant par le Chœur Kastalski de Moscou

Le texte

Cyrillique Translittération française Traduction
Запали се огъня на огнището,
Затупка моето сърце. 
Хлеба е готов, 
Запали се новия светилник;
Сложи се трапезата.
Яви се моята мисъл: 
Хлеба сладки днес да въз любя,
И сладките му думи аз да чуя !
Zapali sè ogeunia na ognichtèto,
Zatoupka moèto seurtsè. 
Hlèba e gotov, 
Zapali sè noviïa svètilnik; 
Sloji sè trapèzata. 
Ïavi sè moïata misseul: 
Hlèba sladki dness da veuz lioubia !,
I sladkitè mou doumi az da tchouïa.
Le feu s’allume au foyer,
Mon cœur se met à battre.
Le pain est prêt,
Le nouveau flambeau s’allume ;
La table est mise.
Ma pensée se manifeste :
Combien j’aime ce doux pain aujourd’hui !
Et que j’entende ses douces paroles !

Explications du chant[2]

Historique

Zapali sé Ogueunia a été donné pour la première fois le 8 août 1933 à Vitocha en Bulgarie. Ce chant appartient au répertoire des chants apportés en France par le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov.

Son harmonisation est l’œuvre du chef d’orchestre français Maurice Vincent Petit.

Thématique

Zapali sé Ogueunia est un chant profond s’exprimant au moyen de différents symboles et qui a pour vocation d’agir bénéfiquement sur le plexus solaire.[3]

Le langage symbolique qu’il emprunte est celui de notre Moi supérieur formulant une réponse de sagesse et de vérité lorsque nous le prions ou invoquons le monde divin de tout notre cœur. Zapali sé Ogueunia communique à notre conscience que la porte du Ciel est en train de s’ouvrir et que la connexion est possible. Notre âme, après tout un travail de purification, se trouve enfin prête pour recevoir l’élixir sacré apporté par la parole de son Maître, messager du Verbe. Zapali sé Ogueunia met en scène l’accueil des forces du Verbe dans le cœur humain afin que celui-ci puisse y établir sa demeure.

Mots clés et ambiance

Mots clés : flamme, feu, flambeau, pain, autel, pensée illuminée, ouverture du cœur, accueil du Verbe

Ambiance du chant : sacrée, profonde, sereine, intériorisée

Déroulement énergétique du chant à travers la progression des symboles

Le feu s’allume au foyer

ZAPALI-2018-Mél Princ-ex1.jpg

Allumer un feu commence par faire jaillir une petite flamme avec la foi que le feu va prendre et devenir un brasier. Le chant commence dans une ambiance de recueillement et de gratitude. Une joie très douce s’en dégage à l’idée des prémices d’une révélation sur le sens de la vie.

L’âme s’est ouverte à la lumière du Soleil qui s’est levé en elle et elle accueille avec beaucoup de soin le potentiel de la flamme christique allumée dans son cœur devenu plus conscient.

La flamme de la conscience divine s’éveille dans le foyer du cœur où la voix intérieure du Verbe pourra y être écoutée et se développer. Ce feu sacré symbolise une réponse divine à assimiler.

Mon cœur se met à battre

ZAPALI-2018-Mél Princ-ex2.jpg

La flamme du Verbe enflammant le plexus solaire a comme conséquence que « mon cœur se met à battre » ! Ressentir le pouls de notre connexion avec le monde divin amplifie notre confiance et notre foi parce que ce feu divin va se développer à l’infini.

Le pain est prêt

ZAPALI-2018-Mél Princ-ex3.jpg

La présence du pain à cet instant du chant témoigne de la prédisposition de l’être humain à pouvoir pénétrer les Mystères de la Sagesse Initiatique du Pain et du Vin dont parlent les saintes écritures. Le pain, constitué de blé, est relié au principe de la sagesse qui apporte la compréhension.

Si le pain est prêt, cela signifie que le bon moment de le manger est arrivé, c’est-à-dire de vivre une communion.

Manger le pain, c’est déguster le Verbe, c’est se sentir digne de pouvoir participer au repas de la Cène où le Christ partage le pain avec ses disciples. C’est aussi comprendre que ce pain représente le corps du Christ.

Un nouveau flambeau s’allume

ZAPALI-2018-Mél Princ-ex4.jpg

La communion au corps du Christ opère une transformation de notre être et la petite flamme éveillée dans notre cœur va vouloir s’unir aux différentes flammes de la congrégation pour devenir un « flambeau nouveau » tourné vers le plus haut idéal.

Ce flambeau représente le pouvoir spirituel des collectivités dont la vie vertueuse et sage apporte toutes sortes de bienfaits qui ensuite éclairent l'humanité en chemin.

La table est mise

La table symbolise l’autel, la table sacrée autour de laquelle les disciples du Christ se retrouvent pour vivre la communion. C’est le moment du partage, de l’échange et du lien fraternel.

ZAPALI-2018-Mél Princ-ex5.jpg

Ma pensée se manifeste

ZAPALI-2018-Mél Princ-ex6.jpg

Dans cet instant d’échange, la pensée va pouvoir se manifester. Elle sera le reflet de l’écoute de la révélation intérieure reçue du Soleil et aussitôt que cette pensée se manifeste, l’amour s’incarne…

Combien j’aime ce doux pain

ZAPALI-2018-Mél Princ-ex7.jpg

Nous sommes capables d’apprécier la grâce de recevoir et de partager ce pain béni qu’est le Verbe, cette Lumière du Soleil mise en mots sages et doux. Grâce à notre amour, nous pouvons percevoir la sagesse et la grandeur du langage venant du Christ.

Nous observons que dans toute la progression des symboles, l’amour s’exprime en dernier ! C’est un amour élevé venu du monde de l’intuition qui seule apporte la véritable compréhension.

Que j’entende ses douces paroles

ZAPALI-2018-Mél Princ-ex8.jpg

« Ses douces paroles » sont celles du Verbe s’exprimant notamment à travers la bouche de notre guide spirituel. Le Verbe nous enrichit et nous comble de cadeaux. Sa musique est une vibration, une émanation et la source qui coule derrière la voix le prononçant est inépuisable puisqu’elle émane de la source divine. C’est ainsi que la voix de l’Initié, canal de pureté, fait couler cette source d’amour et nous pouvons l’écouter durant des années sans jamais en être rassasiés.

Conclusion

Nous pouvons comparer le chant Zapali sé Ogueunia à un couloir de lumière par lequel l’âme passe pour trouver son chemin en communiant avec la Sagesse de l’Amour…

Œuvres et/ou conférences d’O.M. Aïvanhov sur le sujet traité

  • O. M. Aïvanhov, Au commencement était le Verbe, Œuvres complètes n° 9, Editions Prosveta.
  • O. M. Aïvanhov, Qu’est-ce qu’un Maître spirituel ?, Izvor n° 207, Éditions Prosveta.
  • O. M. Aïvanhov, Le véritable Enseignement du Christ, Izvor n° 215, Éditions Prosveta.
  • O. M. Aïvanhov, Nouvelle lumière sur les Évangiles, Izvor n° 217, Éditions Prosveta.

Liens Externes

Notes

  1. O. M. Aïvanhov, Pensées quotidiennes 2013, pensée du 10 juillet « le Pain » aux Éditions Prosveta (2012).
  2. Les auteurs de la version originale de cet article sont Gilles Hainault et Marie Kinique
  3. O. M. Aïvanhov, P. Deunov, Commentaires des chants (Fraternité Blanche Universelle).



Avis au lecteur : la rédaction de cet article, provisoire et non limitatif, est seulement un point de départ, puisque le sujet a été examiné plus en détail par Omraam Mikhaël Aïvanhov dans ses diverses conférences données entre 1938 et 1985. En lisant ou en écoutant directement ces conférences, publiées par les éditions Prosveta, propriétaire exclusif des droits de son travail, le chercheur y trouvera encore d’autres aspects intéressants et importants. Par conséquent, cet article n’exprime pas de manière complète et exhaustive la pensée d'Aïvanhov sur ce sujet.


OmraamWiki est un projet international réalisé avec la contribution des fonds de recherche scientifique de l'Université pour les étrangers de Pérouse (Département des Sciences Humaines et Sociales)