Chant Douheut Boji

De OmraamWiki
Aller à : navigation, rechercher
« Nous devons arriver à ce degré de conscience où nous sentons que nous sommes une partie de Dieu, que nous n’existons pas en dehors de Lui. Car c’est la réalité, nous ne pouvons pas exister en dehors de Dieu. C’est Lui qui nous a créés, c’est Lui qui nous alimente, c’est Lui qui nous fait vivre ».[1]

Douheut Boji (Esprit divin) – Do Majeur

Écouter le Chant

Le texte

Le texte en française Le texte (translittération française du bulgare)
Esprit divin
Esprit Divin, 
Esprit Éternel, 
Esprit Saint, 
Esprit de Bonté 
qui remplit nos cœurs d'Amour.
Douheut Boji
Douheut Boji, 
Douheut vetchni, 
Douheut svèti, 
Douheut blagui, 
koï peulni seurtsani seus lioubov.

Explications du chant

Historique

Ce chant est appelé par Peter Deunov Transition occulte.[2]

« Le monde de la musique est un monde de transition entre le monde physique et le monde spirituel. Par la musique tout peut s’obtenir. Sans elle on ne peut passer dans le monde spirituel, elle est la frontière entre le monde humain et le monde angélique ».[3]

Comment comprendre la notion de Transition Occulte ? Le mot transition représente le passage d’un monde à un autre. Le mot occulte touche la dimension du secret, du subtil, à la dimension spirituelle, à l’âme et l’esprit.

Douheut Boji joue le jeu d’un moteur spirituel qui opère cette transition occulte entre les mondes. Ce passage se réalise secrètement, dans le sacré et la vénération pour le monde divin. C’est pour cette raison que nous préconisons de chanter Douheut Boji très lentement afin de vivre la transition occulte que chaque accord propose et permettre à la conscience de se hisser de façon harmonieuse dans un plan supérieur.

Thématique

Douheut Boji nous parle de l’aspiration de l’âme et de ses besoins. Dans ce chant, nous sommes en prosternation face à la divinité. C’est la grande invocation à l’Esprit Divin afin qu’il puisse nous habiter, nous adombrer et remplir nos cœurs de Son Amour. Véritable dégustation mystique, Douheut Boji est élaboré comme une synthèse dont la mission est de nous diriger vers le but suprême de l’Âme : l’identification à son Créateur.

Voici le point de vue de Omraam Mikhaël Aïvanhov :

« Ce chant élève l'âme du disciple et l'aide à se lier à l'Esprit divin. Dieu est sainteté car Il est Lumière. La Lumière jaillit de Dieu et arrive jusqu'à nous pour nous aider et maintenir toutes choses liées harmonieusement. Si nous allons vers Lui avec une attitude sacrée, Il remplira nos cœurs d'amour ».[4]

Quelques mots-clés

Invocation, contemplation, adoration, prosternation, élévation, sainteté, profondeur.

Déroulement du chant

Première partie : Invocation

Le début du chant est une invocation méditative et contemplative où par la ferveur de notre prière, nous recevons un oxygène spirituel capable de réveiller notre feu intérieur. L’amour divin envahit toutes nos cellules.

Deuxième partie : Adoration

Cette deuxième partie se chante deux fois et en prenant du mouvement. Cette intensification énergétique accélère les mouvements de notre cœur. Elle nous invite à conscientiser l’amour reçu de Dieu et à travailler intérieurement pour l’assimiler dans toutes nos cellules. Lorsque le chant se termine, nous sommes davantage conscients de notre richesse spirituelle car nous avons vibré face à la beauté de l’Amour Divin.

Bibliographie

  • O. M. Aïvanhov, Connais-toi toi-même, Œuvres complètes n°17, Ed. Prosveta.

Articles connexes

Liens externes

  • Douheut Boji chanté par la chorale Kastalski (Moscou); Dir : Gilles Hainault.

Notes

  1. O. M. Aïvanhov, Pensées quotidiennes 2018, pensée du mercredi 9 mai, « Le Créateur », Editions Prosveta (2017).
  2. O. M. Aïvanhov, P. Deunov, Commentaires des chants (Fraternité Blanche Universelle).
  3. Cette citation est extraite d’un texte non édité intitulé Paroles du Maître Peter Deunov sur la Musique.
  4. O. M. Aïvanhov, P. Deunov, Commentaires des chants (Fraternité Blanche Universelle).



Avis au lecteur : la rédaction de cet article, provisoire et non limitatif, est seulement un point de départ, puisque le sujet a été examiné plus en détail par Omraam Mikhaël Aïvanhov dans ses diverses conférences données entre 1938 et 1985. En lisant ou en écoutant directement ces conférences, publiées par les éditions Prosveta, propriétaire exclusif des droits de son travail, le chercheur y trouvera encore d’autres aspects intéressants et importants. Par conséquent, cet article n’exprime pas de manière complète et exhaustive la pensée d'Aïvanhov sur ce sujet.


OmraamWiki est un projet international réalisé avec la contribution des fonds de recherche scientifique de l'Université pour les étrangers de Pérouse (Département des Sciences Humaines et Sociales)