Chant Izkatcham Az

De OmraamWiki
Révision datée du 4 décembre 2021 à 21:45 par Omraamadmin (discussion | contributions) (Les paroles (Peter Deunov))
Aller à : navigation, rechercher

L’oiseau n’a pas l’ambition d’entrer en concurrence avec le fauve, il demande seulement au Créateur le chant et la liberté de mouvement. Comme les oiseaux, les véritables fils et filles de Dieu ne cherchent pas à se frayer un chemin dans la jungle du monde pour y conquérir des places et exercer le pouvoir. Ils aspirent seulement à s’envoler chaque jour dans les étendues célestes pour en rapporter la paix, la lumière et la joie qu’ils feront partager à tous leurs frères et sœurs.[1]

Izkatcham Az "(Je prends mon vol)" – Tonalité : Mib majeur

I SKATCHAM AZ-2019-Mél Princ.jpg

Écouter le chant par la Chorale VERA (Canada)

Le texte

Cyrillique Translittération française Traduction
1- И скачам аз като птичка 
от клон на клон, 
да се чуди всекой, 
кой ме види.

2- Запевам аз 
песен чудна за слънцето; 
бистри изворчета 
зашумяват.

3- И виждам аз, 
връх изправен, 
пред мен стои. 
Той зове ме кротко 
там нагоре.
1- I skatcham az, kato ptitchka 
ot klonn na klonn, 
da sé tchoudi vsékoï, 
koï mé vidi.

2- Zapévam az, 
pessen tchoudna za slantséto,
bistri izvortchéta 
zachoumiavat.

3- I vijdam az, 
vrah izpraven, 
pred men stoï, 
toï zové mé krotko
1- Je saute comme un oiseau
de branche en branche
pour que chacun soit surpris
en me voyant.

2- Je chante 
un beau chant pour le soleil ; 
Des ruisseaux limpides 
Se font entendre-littéral.

3- Je vois 
un sommet dressé
devant moi.
Il m'appelle doucement 
là-bas, là-haut !

Explications du chant[2]

Historique

Le chant a été composé en 1937. Si nous nous référons aux originaux, initialement, le chant est intitulé : « Zov na Planinata » qui signifie « L’Appel de la Montagne ».

Thématique

Izkatcham Az est un chant relié à l’élément Air. Il évoque l’effort à fournir pour se décoller de la matière et devenir libre. Le défi proposé se vit dans une ambiance lumineuse de confiance et d’assurance !

Il est structuré en deux parties :

1. Les mesures 1 à 6 abordent le déroulement de l’effort de libération.

I SKATCHAM AZ-2019-Mél Princ-1à6.jpg

2. Les mesures 7 à 12 donnent d’entendre la dégustation qui se vit une fois l’effort spirituel accompli.

I SKATCHAM AZ-2019-Mél Princ-7à12.jpg

Mots clés – Ambiance du chant

Liberté – Effort – Confiance – Assurance – Enchantement

Les paroles (Peter Deunov)

Dans les paroles du chant, tout est symbolique !

Couplet 1 – Je saute comme un oiseau, de branche en branche pour que chacun soit surpris en me voyant.

L’oiseau représente l’âme humaine qui aspire à se lier au Soleil, l’Esprit.

Couplet 2 – Je chante un beau chant pour le soleil et des ruisseaux limpides se font entendre.

Le chant de l’oiseau c’est la voix de l’âme humaine qui, en se reliant à l’Esprit, permet de faire couler en abondance la source de l’amour dans le cœur des hommes.

Couplet 3 – Je vois un sommet dressé devant moi. Il m'appelle doucement là-bas, là haut !

La conscience éveillée en l’être humain reconnait pleinement sa destinée qui est de se fusionner avec l’Esprit (le sommet), c’est-à-dire Dieu lui-même ! C’est le Haut Idéal proposé à l’être humain et la volonté de l’âme à s’identifier avec l’Esprit.

Le tracé énergétique de la mélodie

Le tracé énergétique de la mélodie se dessine par un effort structuré en trois étapes soulignées par trois points d’appuis.

  1. Tout d’abord, le « Sib grave », dominante en Mib, à la mesure 2. Il est la base mélodique sur laquelle la mélodie se construit.
  2. Ensuite, nous trouvons un point d’appui sur le « Fa » la sus-tonique à la mesure 4, qui constitue la quinte de la dominante de Mib et qui souligne le message d’une transformation à vivre, une « suspension » en passage vers une nouvelle conscience.
  3. Et enfin sur le « Sib aigu » à la mesure 6. Il renforce le point d’appui sur l’accord de dominante comme si le chant, étant dépourvu de toute lourdeur, nous permet de ne pas toucher le sol avant d’avoir accompli le trajet initiatique demandé à la conscience.

L’ensemble de la structure du discours mélodique en mib majeur honore la force énergétique de la tonique « Mib », sur laquelle nous atterrissons seulement à la mesure 12 avec l’accord de tonique. C’est à ce moment que cette tonique exprime la liberté acquise dans laquelle nous pourrons nous détendre une fois le travail accompli. Le « Mib » nous met en relation avec le monde subtil éthérique du plan physique.

La mesure 1 fonctionne à l’image d’un tremplin pour enclencher une montée polarisée de façon « positive » jusqu’à la mesure 6. La structure mélodique opère des sauts variés et parvient à se décoller de la matière, elle se libère de la gravité. Le chant nous démontre que nous pouvons alors évoluer dans l’élément Air. A partir de la mesure 7, la mélodie effectue une descente polarisée « négative » jusqu’à la mesure 12. La descente se fait tout en douceur, comme en parachute. Le mouvement conjoint nous dépose sur la tonique.

Izkatcham Az est un chant libérateur qui nous invite à vivre un travail d’ascension spirituelle et de redescente douce dans la matière.

L’harmonisation

Selon les différents couplets, la mélodie principale se voit confiée tantôt aux voix des femmes, tantôt aux voix des hommes. Dans cette harmonisation, Andrée Métraux souligne le vol de l’oiseau en confiant un contrechant vocalisé et en hauteur à la voix d’une Soprane solo. Cette vocalise très gracieuse, remplie d’arabesques légères et souriantes incarne la conquête de cette liberté !

Les voix de basses et ténors, par leur énergie travaillent en tandem et offrent une assise stable pour soutenir l’ascension.

Il résulte de cette association un chant parfaitement équilibré où les deux principes marchent ensemble de façon complémentaire.

Voici un commentaire du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov au sujet de ce chant : « Ce chant évoque les vagues de lumière de l'océan cosmique. Sur le plan psychique, il dissipe les doutes et donne de l'assurance, face aux difficultés. Il faut le chanter quand on doute, quand on hésite, afin de retrouver la certitude. »

Nous pensons que ce sont les voix en mouvement conjoint ascendant des hommes accompagnant la mélodie principale qui apportent ces vagues de lumière cosmique.

Œuvres et/ou conférences d’Omraam Mikhaël Aïvanhov sur le sujet traité

  • O. M. Aïvanhov, La Liberté, Victoire de l’Esprit Izvor n°211, aux Éditions Prosveta
  • O. M. Aïvanhov, Les Mystères de Iésod Œuvres Complètes n°7 aux Editions Prosveta

Liens Externes

  • Peter DEUNOV - Izkatcham Az sur Youtube par la chorale Vera du Canada. (Dir : Gilles Hainault)

Notes

  1. O. M. Aïvanhov, Le dictionnaire du livre de la Nature - L’oiseau et sa liberté de mouvement, Éditions Prosveta.
  2. Les auteurs de la version originale de cet article sont Gilles Hainault et Marie Kinique



Avis au lecteur : la rédaction de cet article, provisoire et non limitatif, est seulement un point de départ, puisque le sujet a été examiné plus en détail par Omraam Mikhaël Aïvanhov dans ses diverses conférences données entre 1938 et 1985. En lisant ou en écoutant directement ces conférences, publiées par les éditions Prosveta, propriétaire exclusif des droits de son travail, le chercheur y trouvera encore d’autres aspects intéressants et importants. Par conséquent, cet article n’exprime pas de manière complète et exhaustive la pensée d'Aïvanhov sur ce sujet.


OmraamWiki est un projet international réalisé avec la contribution des fonds de recherche scientifique de l'Université pour les étrangers de Pérouse (Département des Sciences Humaines et Sociales)