Chant Napred da Hodim Smelo

De OmraamWiki
Révision datée du 25 septembre 2021 à 10:35 par Omraamadmin (discussion | contributions) (Page créée avec « :''«Quand un être décide de marcher sur le chemin divin et maintient sa décision sans faiblir, les Seigneurs des Destinées, les Vingt-quatre Vieillards qui demeurent... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
«Quand un être décide de marcher sur le chemin divin et maintient sa décision sans faiblir, les Seigneurs des Destinées, les Vingt-quatre Vieillards qui demeurent dans la Séphira Binah, sont obligés de constater qu’il parle leur langage, celui de la stabilité. Alors, ils changent les décrets le concernant : de nouvelles possibilités, une plus grande liberté doivent lui être données. Mais ils ne sont pas pressés, ils attendent pour voir combien de temps il persévérera. Et quand ils voient qu’il continue à avancer fidèlement sur la bonne voie, ils sont presque obligés d’écrire une autre page dans sa destinée : ils y font entrer la Providence, c’est-à-dire la grâce. La grâce appartient à la Séphira Hochmah, région qui dans l’Arbre séphirotique est immédiatement au-dessus de la Séphira Binah. Les Vingt-quatre Vieillards communiquent avec elle et ils lui transmettent le dossier de la personne avec avis favorable ! La Providence commence donc dans la région de Hochmah. Les Séphirots précédentes sont sous le règne de la justice et du karma, mais avec Hochmah, la région du Christ, on entre dans le règne de la grâce, c’est-à-dire de la liberté.»[1]
  1. O. M. Aïvanhov, Pensées quotidiennes 2010, pensée du 22 mai « De la Justice à la Grâce », Éditions Prosveta (2009)