Chant Sveteul Den : Différence entre versions

De OmraamWiki
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 36 : Ligne 36 :
  
 
== Historique ==
 
== Historique ==
 +
Sveteul Den a été créé le 16 avril 1924. La musique et les paroles sont du Maître Peter Deunov et l’harmonisation est signée George Aubanel.
 +
 +
== Thématique : L’Omniprésence de la Lumière ==
 +
Le Maître Omraam Mikhaël Aïvnahov compare Sveteul Den à un poème musical consacré à la lumière et explique que c’est un chant qui nous introduit dans le royaume des forces vivantes de la nature, qu’il éclaire l'intellect et peut ressusciter les morts .
 +
== Mots clés ==
 +
Lumière, lucidité, joie, conscience
 +
== Déroulement du chant ==
 +
Sveteul Den est un chant glorieux avec une mélodie élaborée sur les notes de l’accord parfait de Sol Majeur qui nous lie à la lumière du Soleil.
 +
 +
Au début du chant, la mélodie est confiée aux altis. La métrique est en 2/4 et le tempo assez rapide. La première partie composée des mesures 1 à 12 est répétée deux fois. Vient ensuite une deuxième partie au tempo plus lent et plus posé dans une métrique en 3/4. Celle-ci sera répétée deux fois également avant de faire réentendre la première partie du chant suivie de la coda conclusive.
 +
 +
Le début du chant peut s’imager par un carillonnement de la cloche d’un village annonçant l’arrivée du jour afin de le célébrer dans la joie. Le son descloches rappelle la bénédiction et la miséricorde de Dieu dans la paix du matin. C’est aussi le prélude de l’éveil de la conscience humaine devenue capable d’apprécier la beauté de cette nouvelle journée lumineuse, joyeuse et divine ! C’est la célébration de la vie dans l’activité et le dynamisme. Ensuite, la deuxième partie, beaucoup plus lente et très majestueuse est tout d’abord entonnée par les hommes et leurs voix viennent toucher notre conscience en profondeur. Ils seront ensuite suivis par la voix des sopranes proclamant avec force et beauté la réponse de la lumière à notre vénération.
 +
 +
Le chant reprend ensuite avec entrain la première partie pour se terminer avec la coda sur les mots Sveteul Boji Den qui signifient « Jour lumineux et divin ». Bien que très ralentie, la fin du chant est flamboyante et très appuyée ! Dans le choix des mots bulgares, la lumière est cette fois associée à Dieu Lui-même.
 +
 +
Le mot « Jour » occupe une place toute particulière et revient constamment ! A la toute fin, nous voyons qu’il est teinté de sa qualité divine… et nous pensons qu’il s’agit du jour béni où se produit l’éveil de la conscience divine dans l’âme humaine au moment de sa deuxième naissance.
 +
 +
Mélodiquement, la dynamique du chant s’articule autour de la note « sol ». La mélodie contient une étendue très large puisqu’elle part du « Sol grave » et monte jusqu’au « Sol aigu » en couvrant deux octaves.
 +
 +
Le « Sol » en tant que tonique est très présent et pour nous il représente le pouls du chant.
 +
 +
Nous retrouvons ce « Sol » à trois hauteurs différentes et celles-ci s’associent à trois niveaux de conscience.
 +
 +
Dans le registre grave, le « Sol grave » qui est aussi la note de départ exprime la conscience humaine.
 +
 +
Dans le registre médium, le « Sol intermédiaire » représente davantage la conscience spirituelle de l’être humain œuvrant à établir un lien stable et sacré entre les monde divin et humain.
 +
 +
Dans le registre aigu, le « Sol aigu » représente la voix de notre conscience divine, la voix de notre Moi supérieur. C’est dans la deuxième partie que le « Sol aigu » est entonné par les sopranes chantant glorieusement la manifestation de la lumière.
 +
 +
Le chant se termine sur le « Sol intermédiaire » et nous concluons que notre but est d’arriver à reposer sur une conscience spirituelle (le sol final) en étant capable de relier la conscience humaine et divine.
 +
 +
== Conclusion ==
 +
On peut dire que Sveteul Den annonce le Printemps spirituel avec le triomphe de la lumière sur les ténèbres. C’est un chant de résurrection qui nous permet de quitter le lit de l’ignorance.
 +
 +
Il symbolise le renouveau dans la conscience en apportant la lumière qui condense toutes les vertus qui nous permettront un jour de nous unir au Seigneur.
  
  

Version du 18 mars 2022 à 21:31

« La lumière du soleil qui se lève chaque matin éclaire les paysages, les êtres, les objets, et pour la plupart des humains ces paysages, ces êtres, ces objets ont plus d’importance que la lumière qui les leur rend visibles. Mais un jour ils changeront d’opinion : ils comprendront que la lumière est un esprit vivant, conscient, agissant. La lumière du soleil est, dans le plan physique, une manifestation de l’Esprit cosmique qui a créé l’univers. L’univers est une création de la lumière. La lumière véritable est un esprit, c’est l’esprit de Dieu Lui-même. C’est elle qui a créé et qui entretient la vie, la vie physique comme la vie spirituelle. C’est pourquoi on emploie le mot lumière en lui donnant une dimension spirituelle. Quand on dit de quelqu’un qu’il a la lumière, c’est que l’esprit se manifeste en lui ».[1].

Sveteul Den (Lumineux jour) – Tonalité : Sol Majeur

SVETAL-2022-MélPrinc.jpg

Écouter le chant par la chorale Vera du Canada

Le texte

Cyrillique Translittération française Traduction
Светъл ден! 
Весел ден! 
Божи ден! 
Светъл Божи ден!
Sveteul den !
Vesseul den !
Boji Den !
Sveteul Boji den !
Lumineux jour ! 
Joyeux jour ! 
Divin jour !
Jour lumineux et divin ! 

Explications du chant[2]

Historique

Sveteul Den a été créé le 16 avril 1924. La musique et les paroles sont du Maître Peter Deunov et l’harmonisation est signée George Aubanel.

Thématique : L’Omniprésence de la Lumière

Le Maître Omraam Mikhaël Aïvnahov compare Sveteul Den à un poème musical consacré à la lumière et explique que c’est un chant qui nous introduit dans le royaume des forces vivantes de la nature, qu’il éclaire l'intellect et peut ressusciter les morts .

Mots clés

Lumière, lucidité, joie, conscience

Déroulement du chant

Sveteul Den est un chant glorieux avec une mélodie élaborée sur les notes de l’accord parfait de Sol Majeur qui nous lie à la lumière du Soleil.

Au début du chant, la mélodie est confiée aux altis. La métrique est en 2/4 et le tempo assez rapide. La première partie composée des mesures 1 à 12 est répétée deux fois. Vient ensuite une deuxième partie au tempo plus lent et plus posé dans une métrique en 3/4. Celle-ci sera répétée deux fois également avant de faire réentendre la première partie du chant suivie de la coda conclusive.

Le début du chant peut s’imager par un carillonnement de la cloche d’un village annonçant l’arrivée du jour afin de le célébrer dans la joie. Le son descloches rappelle la bénédiction et la miséricorde de Dieu dans la paix du matin. C’est aussi le prélude de l’éveil de la conscience humaine devenue capable d’apprécier la beauté de cette nouvelle journée lumineuse, joyeuse et divine ! C’est la célébration de la vie dans l’activité et le dynamisme. Ensuite, la deuxième partie, beaucoup plus lente et très majestueuse est tout d’abord entonnée par les hommes et leurs voix viennent toucher notre conscience en profondeur. Ils seront ensuite suivis par la voix des sopranes proclamant avec force et beauté la réponse de la lumière à notre vénération.

Le chant reprend ensuite avec entrain la première partie pour se terminer avec la coda sur les mots Sveteul Boji Den qui signifient « Jour lumineux et divin ». Bien que très ralentie, la fin du chant est flamboyante et très appuyée ! Dans le choix des mots bulgares, la lumière est cette fois associée à Dieu Lui-même.

Le mot « Jour » occupe une place toute particulière et revient constamment ! A la toute fin, nous voyons qu’il est teinté de sa qualité divine… et nous pensons qu’il s’agit du jour béni où se produit l’éveil de la conscience divine dans l’âme humaine au moment de sa deuxième naissance.

Mélodiquement, la dynamique du chant s’articule autour de la note « sol ». La mélodie contient une étendue très large puisqu’elle part du « Sol grave » et monte jusqu’au « Sol aigu » en couvrant deux octaves.

Le « Sol » en tant que tonique est très présent et pour nous il représente le pouls du chant.

Nous retrouvons ce « Sol » à trois hauteurs différentes et celles-ci s’associent à trois niveaux de conscience.

Dans le registre grave, le « Sol grave » qui est aussi la note de départ exprime la conscience humaine.

Dans le registre médium, le « Sol intermédiaire » représente davantage la conscience spirituelle de l’être humain œuvrant à établir un lien stable et sacré entre les monde divin et humain.

Dans le registre aigu, le « Sol aigu » représente la voix de notre conscience divine, la voix de notre Moi supérieur. C’est dans la deuxième partie que le « Sol aigu » est entonné par les sopranes chantant glorieusement la manifestation de la lumière.

Le chant se termine sur le « Sol intermédiaire » et nous concluons que notre but est d’arriver à reposer sur une conscience spirituelle (le sol final) en étant capable de relier la conscience humaine et divine.

Conclusion

On peut dire que Sveteul Den annonce le Printemps spirituel avec le triomphe de la lumière sur les ténèbres. C’est un chant de résurrection qui nous permet de quitter le lit de l’ignorance.

Il symbolise le renouveau dans la conscience en apportant la lumière qui condense toutes les vertus qui nous permettront un jour de nous unir au Seigneur.



Notes

  1. O. M. Aïvanhov, Pensées quotidiennes 2014, pensée du 1 octobre « La lumière esprit vivant, conscient et agissant», Éditions Prosveta (2013).
  2. Les auteurs de la version originale de cet article sont Gilles Hainault et Marie Kinique



Avis au lecteur : la rédaction de cet article, provisoire et non limitatif, est seulement un point de départ, puisque le sujet a été examiné plus en détail par Omraam Mikhaël Aïvanhov dans ses diverses conférences données entre 1938 et 1985. En lisant ou en écoutant directement ces conférences, publiées par les éditions Prosveta, propriétaire exclusif des droits de son travail, le chercheur y trouvera encore d’autres aspects intéressants et importants. Par conséquent, cet article n’exprime pas de manière complète et exhaustive la pensée d'Aïvanhov sur ce sujet.


OmraamWiki est un projet international réalisé avec la contribution des fonds de recherche scientifique de l'Université pour les étrangers de Pérouse (Département des Sciences Humaines et Sociales)